Paroles d’expert

La VMC, ventilation mécanique contrôlée, atout indispensable pour une maison saine

Publié le vendredi 11 juin à 07h33

Florent TEIXIDO

Gérant AD VALIDEM TOULOUSE, NARBONNE & BORDEAUX

Partager sur

Une bonne ventilation est primordiale pour avoir une maison saine ! Qualité de l’air intérieur et absence d’humidité, la ventilation mécanique contrôlée est un système obligatoire qui rend votre logement plus confortable à vivre au quotidien. Entre fonctionnement et avantages, découvrez la VMC sous un autre angle et choisissez quelle VMC est la mieux adaptée pour votre logement. Alors, plutôt simple ou double flux ?

L’importance d’une ventilation efficace à la maison 

Le saviez-vous ? De manière générale, l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur ! En effet, les activités quotidiennes, les émanations du monoxyde de carbone des vieux chauffages, les produits d’entretien et les particules de poussières sont des sources de pollution impactant la qualité de l’air intérieur.

Ainsi, pour évacuer l’humidité d’un logement, la ventilation naturelle est primordiale, voire obligatoire suite à l’arrêté du 22 octobre 1969 relatif à l’aération des logements. Vous aérez alors vos fenêtres et vos portes. Seulement, en période hivernale, cela génère de vraies pertes de chaleur. Avec l’installation d’une VMC, ventilation mécanique contrôlée, un apport d’air continu est assuré dans votre logement, de façon régulière, grâce à un système automatisé. 

Seulement, la ventilation est la grande oubliée lors des travaux de rénovation énergétique. Or, la VMC est pourtant l’un des premiers facteurs de déperditions thermiques. En effet, en premier lieu, nous trouvons la toiture qui représente 30 % de perte de chaleur, vient ensuite l’air renouvelé et l’isolation de murs à égalité avec 20 % de déperdition. Mal isolées et mal ventilées, les logements sont de vraies passoires thermiques ! 

Compte tenu des exigences de la RT 2012 et la future RE2020, l’isolation et l’étanchéité sont plus que jamais à l’ordre du jour. Une ventilation permanente et contrôlée est donc devenue incontournable pour créer un environnement respirable. C’est la fameuse ventilation mécanique contrôlée qui entre en jeu.

Les avantages d’une bonne ventilation

L’installation d’un système de ventilation efficace vous apportera : 

✅ Un air intérieur plus sain pour les occupants. L’air renouvelé grâce à la ventilation permet d’évacuer les particules nuisibles telles que la poussière, la fumée ou les émissions de produits chimiques. Ainsi, l’air intérieur est dépollué préservant votre santé.

✅ Vous préservez votre intérieur de l’humidité. L’air renouvelé permet de maintenir un environnement sain qui se dégrade beaucoup moins vite. Les pièces les plus humides de la maison sont ventilées, empêchant au maximum le développement de champignons.

✅  Vous limitez les déperditions thermiques de votre maison. En effet, l’installation d’un système de VMC double flux entraîne une réduction de vos factures de chauffage, car il réchauffe l’air entrant chez vous !

Pour éviter les ponts thermiques et les déperditions de chaleur, pensez aux travaux d’isolation chez vous pour un meilleur confort à la maison ! Pour vous aider, AD VALIDEM vous accompagne de A à Z dans votre projet.

Zoom sur la VMC simple flux 

La VMC, comment ça marche ?

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est un système de ventilation générale assurant le renouvellement de l’air dans les pièces principales et des bouches d’extraction situées dans les pièces de service : cuisine, salle de bains, et les toilettes. Le renouvellement de l’air se déroule en deux étapes : 

  • Apporter de l’air neuf à l’intérieur
  • Extraire de l’air vicié à l’extérieur

Au moment de choisir votre système de VMC se posera la question d’opter pour la VMC simple flux autoréglable ou hygroréglable ou la VMC double flux. Chacun type de VMC a son propre fonctionnement qui peut s’adapter plus ou moins bien à votre habitation. Nous vous expliquons en détail de quoi il en découle ! 

La VMC simple flux autoréglable

La ventilation simple flux autoréglable est le système le plus simple de VMC. Son fonctionnement consiste à aspirer l’air vicié depuis les pièces les plus humides. Généralement, cet air vicié est omniprésent dans les pièces de vie telles que la salle de bain, la cuisine, la buanderie et les toilettes. 

Un caisson extrait cet air de manière centralisée par des bouches dans les pièces techniques. Les entrées d’air et les bouches d’extraction sont à ouverture fixe et le ventilateur du caisson fonctionne selon deux débits de vitesse : normale et rapide, via un interrupteur.

Lors de son installation, l’appareil est réglé pour préserver en continu un débit d’air constant selon le nombre de pièces et des obligations législatives en vigueur cité dans l’arrêté du 24 mars 1982. 

À savoir : cette VMC ne tient compte ni du taux d’humidité ni des conditions météorologiques extérieures du logement. 

La VMC simple flux hygroréglable

La VMC hygroréglable est un système de ventilation qui prend en compte le taux d’humidité des pièces de votre maison. Elle s’adapte au mode de vie des occupants, par exemple lorsque vous êtes sous la douche, elle va évacuer l’humidité grâce aux bouches d’aération. Effectivement, cette ventilation possède des bouches d’aération autonomes.

Dans le cas contraire, si l’air devient sec, la bouche va se refermer petit à petit pour insuffler la quantité suffisante d’air pour prévenir les moisissures et une surventilation inutile des pièces de vie. Dans ce concept, le ventilateur tourne à vitesse constante, seuls les points de passage de l’air s’ouvrent et se ferment.

Il existe deux type de VMC simple flux hygroréglable : 

  1. Hygro A : les bouches d’extraction sont hygroréglables et les entrées d’air des huisseries sont à ouverture fixe.
  2. Hygro B : les bouches d’extraction et les entrées d’air sont hygroréglables.

Le caisson de la VMC simple flux autoréglable ou hygroréglable est installé, autant que possible, en dehors de la zone habitée pour éviter les nuisances sonores. C’est pour cette raison qu’il se place très souvent dans les combles et suspendu pour éviter les transmissions de vibrations par contact avec la charpente.

Zoom sur la VMC double flux

La VMC double flux fonctionne sur le même principe que la VMC simple flux seulement elle est équipée d’un échangeur thermique (ou récupérateur de chaleur). Grâce à cet échangeur thermique, les flux d’air entrant et sortant sont contrôlés. 

En été, ce système permet de rafraîchir l’air (chaud) entrant avec l’air, qui relativement plus frais, sortant. À contrario, en hiver, il permet de préchauffer l’air (froid) entrant à l’aide de l’air (chaud) sortant.

Ainsi, la gestion du niveau de qualité d’air intérieur est assurée, car le taux de renouvellement du volume d’air est maîtrisé et permet de garantir que chaque pièce est effectivement ventilée.

Résultat ? Comme elle possède un dispositif plus complexe, la VMC double flux permet :

✔️ De limiter le développement des moisissures et des bactéries

✔️ De conserver la qualité de l’air ambiant d’un logement optimal

✔️ D’obtenir un meilleur confort thermique en toute saison

L’installation de la VMC double flux implique d’installer au moins une bouche dans chaque pièce, engendrant une quantité importante de gaines qui cheminent dans la maison. Un plan d’installation permettra de garantir le bon nombre de gaines et bouches et leur bonne implantation. Chaque réseau est unique et lié au fonctionnement de la maison.

La VMC doit être accessible afin de faciliter l’entretien régulier des filtres et installée en zone habitée et tempérée pour garantir le fonctionnement de récupération d’énergie. Une évacuation d’eau est nécessaire pour recueillir les condensats.

La ventilation double flux s’affiche donc comme une solution plus performante permettant d’améliorer considérablement le confort des occupants du logement. À savoir que ce système est plus coûteux qu’une VMC simple flux. 

Cependant, ce projet est éligible à plusieurs aides financières qui vont pouvoir diminuer le coût des travaux. Parmi ces aides, nous pouvons citer MaPrimeRénov, le Chèque Énergie et l’éco-prêt à taux zéro.

Quelle VMC choisir pour votre habitation ?

Vous ne savez pas quel système de VMC choisir ? AD VALIDEM pèse le pour et le contre pour vous.

Publié le vendredi 11 juin à 07h33

Florent TEIXIDO

Gérant AD VALIDEM TOULOUSE, NARBONNE & BORDEAUX

Partager sur

Vous souhaitez être recontacté ?


    Vous êtes ?

    Nos qualifications

    qualibat velux firestone