Paroles d’expert

L’État annonce un nouveau « coup de pouce » pour les rénovations globales des logements

Parole d'expert - coup de pouce pour les rénovations globales des logements

Dans le cadre du Plan Relance, le ministère de la Transition écologique a annoncé une nouvelle aide « Coup de pouce » pour les rénovations globales et performantes des logements. Cette nouvelle offre, vient compléter le dispositif des CEE, en plus du coup de pouce Isolation,  coup de pouce Thermostat et coup de pouce Chauffage.

Ce coup de pouce verra le jour d’ici la fin de l’année et concerne les maisons individuelles et les bâtiments collectifs. Selon Emmanuelle Wargon, ministre déléguée de la Transition écologique et chargée du Logement, un ménage de classe moyenne pourrait toucher une aide d’environ 20 000 euros lors de la rénovation complète de son logement. Cette subvention importante poussera les ménages français à accomplir des travaux ambitieux de rénovation énergétique.

Coup de pouce : L’opportunité de soutenir les travaux ambitieux liés à la rénovation énergétique 

Les primes prévues des Coup de pouce « Chauffage » et « Isolation » créées l’année dernière, ont depuis permis d’isoler 1,2 millions de logements et 400 000 anciennes chaudières au fioul ou au gaz ont été remplacées, selon le ministère de la Transition énergétique.

Afin de perpétuer ce succès, le gouvernement souhaite renforcer ce dispositif d’aide à la rénovation, et ainsi lui apporter une nouvelle perspective. En effet, ce nouveau coup de pouce s’étend désormais aux maisons individuelles et aux bâtiments collectifs.

Ce coup de pouce est né de la volonté du gouvernement à encourager les ménages français à engager des projets de rénovation plus ambitieux.

Selon le communiqué du ministère de la Transition écologique, cette nouvelle mesure pourrait permettre « de diviser par plus de deux la consommation énergétique de leur logement et de sortir des énergies carbonées ».

Plus l’économie d’énergie réalisée sera importante, plus l’énergie d’arrivée sera décarbonée. Et ces économies d’énergie réalisées auront pour effet d’augmenter l’aide financière.

Il est vrai que jusqu’à présent, les aides financières ont plutôt privilégié des projets de rénovation précis comme le remplacement d’une chaudière, l’installation d’une pompe à chaleur ou encore l’isolation des combles.

Bien que ces procédés contribuent grandement à l’amélioration de la performance thermique de l’habitation, cela n’est pas suffisant pour lutter contre la précarité énergétique.

Le gouvernement souhaite donc aller plus loin et solliciter au maximum les projets de rénovation énergétique globale.

Coup de Pouce + MaPrimeRénov’ : Le combo gagnant

Inscrit dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie, ce coup de pouce est cumulable avec MaPrimeRénov’.

Pour rappel, les CEE sont distribués par des acteurs, pour la plus grande majorité, privés, qui sont principalement des fournisseurs de l’énergie. 

Le mécanisme des CEE est une obligation française instaurée par l’État en faveur de la réalisation des économies d’énergie. Elle concerne autant les particuliers que les entreprises. Par exemple, certains acteurs de la grande distribution proposent des primes aux économies d’énergie pour l’installation d’équipements thermiques performants dans les bâtiments (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire) ainsi que pour la rénovation du bâti (isolation des combles et des murs). 

Introduit dès janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ fait aujourd’hui partie des aides primordiales sur lesquelles le gouvernement se repose pour son plan de relance pour favoriser les rénovations des habitations.

L’association de ces deux dispositifs d’aides devraient inciter les particuliers d’engager des travaux d’envergure de rénovation globale. Et ainsi, d’éviter de se concentrer que sur un seul type de travaux, qui sont moins rentables en terme d’économies d’énergie.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Quelles sont donc les conditions à respecter pour bénéficier de cette aide ? Il faudra atteindre au minimum 55 % d’économies d’énergie pour les maisons individuelles et 35 % pour les logements collectifs.

Les travaux doivent faire l’objet de la sortie des énergies carbonées : transition du fioul vers la chaleur renouvelable ou le gaz, ou alors transition du gaz vers la chaleur renouvelable. 

Enfin, les travaux doivent être réalisés sur la base d’un audit énergétique et contrôlés par un bureau de contrôle indépendant.

De plus si le particulier le souhaite, il peut faire appel à une assistance à maîtrise d’ouvrage.

> Vous avez un projet ? Contactez-nous sur notre site https://www.advalidem.com/ ou demandez-nous un devis, c’est gratuit et sans engagement ! Les équipes AD VALIDEM sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos travaux de rénovation énergétique.

Pour en savoir plus :

  • Le site FAIRE
  • Comprendre le mécanisme des CEE 

Vous souhaitez en savoir plus sur les nouveaux montants de MaPrimeRénov’ ? C’est par ici

Vous souhaitez être recontacté ?


Vous êtes ?

Nos qualifications

qualibat velux firestone