Paroles d’expert

Isoler sans ventiler : attention aux sinistres !

Publié le mercredi 10 mars à 17h45

Martial MERCIER

Responsable Pôle CVC, AD VALIDEM TOULOUSE

Partager sur

Isoler sa maison, c’est bien, la ventiler, c’est encore mieux ! Pourquoi est-ce essentiel de bien ventiler votre maison ? Tout d’abord, la ventilation joue un rôle primordial pour maintenir une bonne qualité de l’air intérieur des logements occupés. Et aussi pour permettre d’évacuer l’humidité causée par les activités à l’intérieur du bâtiment.

Pour profiter de votre confort thermique, réaliser des économies d’énergies, et assurer le bien-être des occupants, une isolation performante doit toujours être associée à une ventilation efficace. Explications.

Pourquoi la ventilation de son logement est-elle indispensable ?

Pollution, poussière, particules, humidité… Bien ventiler votre logement est indispensable pour préserver la qualité de l’air intérieur. Pourquoi est-ce essentiel d’opter pour une ventilation adaptée et efficace ?

Pour permettre d’évacuer l’humidité accumulée dans la maison
Ces excès d’humidité, surtout apportés par la cuisine et la salle de bain, peuvent dégrader la maison, provoquant des moisissures et des champignons. La présence de condensation sur les vitres, le décollement des tapisseries ou de la peinture, certaines tâches de moisissures sont autant de signes indiquant une ventilation inadéquate.

Pour évacuer les odeurs et les polluants
Les activités de la maison, venant des matériaux, des produits ménagers, de l’activité humaine, sont des sources de pollution nocives pour les habitants.

Pour respirer un air sain dans votre maison
Faire évacuer l’humidité présente dans l’air permet de faire respirer votre maison luttant ainsi contre le développement de bactéries. Ces bactéries ont des répercussions néfastes sur votre santé provoquant allergies, maux de tête et nausées. 

Pour maîtriser les pertes énergétiques
Les solutions de ventilation limitent les pertes de chaleur lorsque le système de ventilation est adapté aux besoins du logement et aux nombres d’occupants. En effet, selon la situation, la ventilation permet de réguler la température et les débits d’air. 

Pour apporter de l’air neuf
Les appareils à combustion, de type plaque de cuisson ou appareil de chauffage libèrent du monoxyde de carbone et de la poussière. Le renouvellement de l’air doit donc être suffisant. Ainsi, cet apport de l’air régulier dans votre habitation garantit le bon fonctionnement de ces appareils et évite les risques d’intoxication.

Isolation & Ventilation : le combo gagnant pour faire des économies 

Chaque jour, une personne génère en moyenne 10 à 30 litres d’eau, dont 1 à 1,5 litres rien que pour la respiration et la transpiration. Le rôle de la ventilation est donc utile pour éliminer l’humidité créée par les activités des occupants. Il ne faut également pas oublier les éléments extérieurs qui peuvent impacter l’humidité d’une maison : pluies, remontées du sol, et défaut de construction du bâti.

Ces excès d’humidité couplés à une mauvaise ventilation, vont se condenser sur les parois froides et former des gouttes d’eau. Ce qui à terme peut détériorer les sols, les parois des murs ou encore l’isolation du sol, des murs ou des combles même du logement. 

Petit à petit, des moisissures peuvent se constituer. Ce surplus d’humidité nuit réellement à la qualité de l’air et entraîne une hausse des émissions de polluants. Ces polluants ont des effets néfastes sur la santé, qui provoquent des problèmes respiratoires, des allergies et asthmes qu’il faut prendre sérieusement en compte afin d’en limiter les effets.

Souvent, la ventilation est mise à l’écart pendant les travaux de rénovation énergétique. Et pour cause, les objectifs environnementaux, la recherche de confort dans une maison saine et d’économie d’énergie ont mis l’accent sur l’isolation thermique.

Pourtant, une isolation thermique efficace couplée à une ventilation régulière et adaptée à la maison, permet de contenir l’humidité tout en empêchant d’accumuler un surplus nocif dû aux activités intérieures.

Si vous choisissez d’entamer des travaux de rénovation énergétique avec l’isolation par extérieur, vos murs deviendront alors étanches à l’air extérieur. 

Sans une ventilation adéquate, le débit de l’air renouvelé qui traverse le logement diminue, faisant augmenter l’humidité ambiante. Il est nécessaire de se préoccuper de la bonne ventilation de votre maison.

En mettant en place un système de ventilation efficace afin de renouveler l’air intérieur qui vous assure un air de qualité, vous préservez votre santé et celle de votre logement.

Une bonne isolation s’accompagne obligatoirement d’une bonne ventilation. En plus, grâce à cette équation, vous maîtrisez vos dépenses énergétiques.

La ventilation du logement, une obligation fixée par la loi

Le décret du 22 octobre 1955 et l’arrêté du 14 novembre 1958 ont introduit le principe d’aération par pièce dans les logements neufs. Celle-ci doit s’effectuer soit par l’ouverture des fenêtres, soit de manière permanente par la mise en place de grilles d’aération ou par la mise en place d’une ventilation mécanique ou VMC.

Depuis l’arrêté du 22 octobre 1969, la ventilation générale et permanente est une obligation qui concerne tous les logements construits à partir de cette date, qu’ils soient collectifs ou individuels. Il est spécifié que cette ventilation peut être soit naturelle par conduits à tirage naturel ou soit par un dispositif de ventilation mécanique (VMC).

Dans tous les cas, le système d’aération doit permettre des entrées d’air dans toutes les pièces principales. L’objectif étant d’assurer la libre circulation de l’air des pièces principales vers les pièces de service. Par pièce de service, on parle de la cuisine, de la salle de bain et de douche, des toilettes et des séchoirs intérieurs.

Quelques astuces pour bien ventiler sa maison 

Bien ventiler sa maison est un geste indispensable au quotidien pour votre confort. Si vous possédez des pièces sans fenêtres, vous pouvez y installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) lorsque cela est possible. Si ce n’est pas le cas, il est important de favoriser la circulation naturelle de l’air.

Voici quelques conseils, faciles à mettre en place, pour bien renouveler l’air de votre maison.

  1. Toute l’année, il est important d’ouvrir les pièces et les fenêtres 10 à 15 minutes par jour. C’est le temps nécessaire pour une aération performante. Il suffit d’ouvrir vos fenêtres le matin, au lever. Si vous pouvez le faire deux fois par jour, c’est encore mieux !
  2. Aérez au bon moment. En effet, certains horaires sont plus propices que d’autres à une aération de la maison. Par exemple, dans les zones urbaines, il faut éviter d’aérer son logement en début de matinée et de soirée afin de se protéger des pics de pollution aux particules. Il faut également éviter le milieu et fin de l’après-midi pour se protéger de la pollution à l’ozone.
  3. Laissez un espace d’environ deux centimètres sous vos portes intérieures pour que l’air de votre logement puisse y circuler.
  4. Si vous possédez une VMC, restez vigilant et surveillez régulièrement son bon fonctionnement. L’ADEME préconise de nettoyer une fois tous les trois mois les bouches d’extraction et les bouches de soufflage. Le mieux est de faire appel à un professionnel pour la réalisation de l’entretien de votre VMC, et ce, tous les trois ans.

Pour savoir si votre VMC fonctionne correctement, placez une feuille de papier toilette devant la bouche d’extraction d’air, et elle doit être attirée vers la bouche. Attention à ce qu’elle ne soit pas aspirée ! 

De plus, ce n’est pas parce que vous disposez d’une VMC que cela vous dispense de ne pas ouvrir les fenêtres. Il est important d’intégrer ces gestes dans votre routine quotidienne. Et encore plus après une activité générant de la pollution : grand ménage, bricolage ou de l’humidité : douche, cuisine, séchage.

Quel système de ventilation choisir ?

La ventilation de la maison doit s’adapter aux nombres d’occupants. Pour ce faire, la ventilation d’une maison peut être soit naturelle soit mécanique.

La ventilation naturelle

Celle-ci s’acquiert tout simplement en aérant régulièrement les pièces de vie. Des grilles d’aération peuvent être placées dans les pièces principales ou intégrées aux fenêtres et portes. Pour les pièces à forte humidité, des grilles d’évacuation fixes peuvent être ajoutées, dans une cheminée ou un conduit de ventilation vertical, permettant de rejeter l’humidité vers l’extérieur. 

La ventilation mécanique 

Cette ventilation peut être à simple ou double flux. Contrairement à la ventilation naturelle, elle est indépendante des conditions atmosphériques. La VMC est une technique de plus en plus utilisée dans les habitations neuves. 

La VMC simple flux a pour fonction de renouveler l’air intérieur. Elle va venir extraire l’air vicié de l’intérieur pour faire rentrer de l’air neuf de l’extérieur.

Il existe deux types de VMC simple flux : autoréglable qui garantit un débit de renouvellement d’air constant et hygroréglable qui adapte le débit d’air en fonction du taux d’humidité de l’air intérieur. Celle-ci peut évoluer selon la présence des occupants.

La ventilation double flux permet de renouveler l’air vicié, mais aussi de chauffer l’air neuf issu de l’extérieur avant qu’il ne pénètre à l’intérieur du logement. 

L’installation d’une VMC double flux nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. En effet, l’installation de ce système peut être plus contraignante, car l’équipement est souvent plus imposant que les autres modèles. Et surtout, le professionnel doit absolument prendre en compte la configuration de votre logement.

Ces systèmes de ventilation limitent fortement les déperditions thermiques liées à la ventilation et vous permettent de réaliser des économies énergétiques sur votre chauffage. 

 

Peu importe le système de ventilation utilisé, il faut être conscient de l’importance de l’association de la ventilation et de l’isolation. Maintenant que la plupart des maisons sont mieux isolées et plus étanches à l’air, la ventilation doit être synonyme de confort, de maîtrise des dépenses énergétiques et de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

Publié le mercredi 10 mars à 17h45

Martial MERCIER

Responsable Pôle CVC, AD VALIDEM TOULOUSE

Partager sur

Vous souhaitez être recontacté ?


    Vous êtes ?

    Nos qualifications

    qualibat velux firestone